Consultez la liste des

organismes de certification

Journées du Qualipole

    Retrouvez toutes les prochaines
    journées du Qualipole

    Actus Qualiblog
    • Évènement : Conférence à Lyon – « Managez le changement ! Votre enjeu pour demain »
      Bienvenue à la 18ème édition de la Journée Qualité organisée par le Master 2 Management de la Qualité des Organisations de l’Université Claude Bernard de Lyon.
      La qualité n’est pas seulement une affaire de bon sens, d’outils et de techniques, mais elle est aussi un état d’esprit et une démarche de changement.
      Pour être toujours au plus proche de vos attentes, nous vous avons concocté une journée de conférences et de débats autour du thème « Managez le changement ! ...
    L'actu adhérents
    AQMC - Manifestation

     

    Labels et Marques de distinction en hôtellerie restauration

     

    Depuis quelques années, de nouvelles préoccupations essentielles ont fait leur apparition dans les métiers de la restauration et de l’hôtellerie :

     

    Lire la suite...
     
    DEINOVE

     

    DEINOVE brevète un « nouvel » antibiotique

     

    DEINOVE, basé à Montpellier (34), est spécialisé dans les biotechnologies au service de problématiques sociétales et économiques, notamment celle liée à la résistance croissante aux antibiotiques.

     

    Lire la suite...
     

    Les articles spécialisés

    Retour d'expérience sur les audits ISO9001 & ISO14001 version 2015

    Imprimer

    Après plus d’une année de recul sur les premiers audits de certification selon les normes ISO9001 et ISO14001 Version 2015, c’est le moment de faire un tour d’horizon des principaux constats identifiés.

     

    Du coté de l’ISO9001


    On constate que les points forts des organismes ayant mis en place ou fait migrer leur Système de Management de la Qualité, sont :

     

    • le leadership, l’un des points renforcés dans la version 2015 (§ 5)
    • la gestion des ressources (§ 7)
    • la maîtrise des processus « cœur de métier » (§ 8)

     

    D’autres parts, ces mêmes organismes restent perfectibles ou disposent de plusieurs axes de progression, sur les sujets suivants :

     

    • la connaissance et compréhension de son contexte (§ 4), nouvelle thématique et évolution majeur de la version 2015
    • la planification (§ 6) : les risques et opportunités sont identifiés, mais l’identification, la planification et l’évaluation d’efficacité, des processus et actions à mettre en faces restent perfectibles
    • les supports (§ 7) sur la partie gestion des connaissances et compétences
    • la surveillance et amélioration (§ 9 et 10), thématique pourtant déjà présente dans les versions précédentes

     

     

    Lire la suite...
     

    Comment sélectionner vos auditeurs internes ?

    Imprimer

     

    Dans le cadre de l’exigence commune aux trois référentiels que sont les normes ISO9001, ISO14001 et OHSAS18001, l’organisme doit s’assurer de la réalisation d’audits internes par des auditeurs garantissant l’objectivité et l’impartialité du processus d’audit.

     

    Des exigences communes

    Sur le sujet de l’audit interne, les trois référentiels QSE s’accordent, les exigences et les objectifs concernant le processus d’audit interne sont identiques.

    Ainsi, les normes précisent les objectifs de l’audit interne. Il s’agit de déterminer si le système de management (Qualité et/ou Sécurité et/ou Environnement) :

     

    • est conforme aux dispositions convenues (exigences normatives, règlementaires et autres)
    • est mis en œuvre de manière efficace
    • est tenu à jour

    Les normes précisent également que le choix des auditeurs doit garantir l’objectivité et l’impartialité du processus d’audit interne.

     

    Qui sont les auditeurs internes ?

    La qualification d’ « audit interne » également appelé « audit première partie » ne veut pas dire que le processus d’audit doit se faire en huis clos au sein de l’organisme.

     

    Le terme « interne » fait référence au commanditaire de l’audit, cela signifie que l’audit est réalisé à la demande et pour le compte de l’organisme lui-même.

     

    Ainsi, les auditeurs « internes » peuvent être :

     

    Lire la suite...
     

    Pratiquer le benchmarking

    Imprimer

    se comparer aux meilleurs pour s’améliorer !

     

    Dès 2004, le Qualipole militait pour la promotion du benchmarking, au travers d’une Journée du Qualipole sur le sujet.

    Puis en 2006, nous consacrions l’éditorial de la Lettre du Qualipole n° 58 au benchmarking pour pousser nos adhérents à adopter la « Benchmarking attitude », basée sur le partage des connaissances.

     

    A l’époque, l’écho auprès de la communauté des adhérents du Qualipole avait été certes « modeste », mais nous étions sans regret car intimement convaincus d’être à la fois « dans le vrai » et sans doute « trop en avance » …

     

    Mais aujourd’hui, la donne  a changé car la norme a changé !

     

    Voici donc, 10 ans après, une « séance de rattrapage » pour vous permettre de comprendre comment le benchmarking s’intègre à merveille dans les réponses aux exigences nouvelles de la norme ISO 9001 version 2015 (chapitres 7.1.6 et 10.1).

     

    Lire la suite...
     

    Le risque financier lié aux accidents du travail

    Imprimer

    QUEL EST VOTRE RISQUE FINANCIER LIE AUX ACCIDENTS DU TRAVAIL ?

     

    L’activité de votre entreprise expose vos salariés à un Accident du Travail ou à une Maladie Professionnelle (AT/MP).

     

    Or, la gestion de vos AT/MP nécessite disponibilité, technicité et expérience.

     

    Les AT/MP peuvent, selon leur gravité :


    • Entraîner une hausse du taux de cotisation URSSAF sur 3 ans* et générer un surcoût important.

     

    • Réduire à néant tous les efforts déployés par ailleurs pour atteindre de bons résultats.

     

    • Augmenter considérablement la dette sociale de votre entreprise.

     

    Lire la suite...
     

    L'AMDEC Processus

    Imprimer

    L’AMDEC remise au goût du jour par la nouvelle version de la norme ISO 9001 :2015

     

    L’AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances de leurs Effets et de leur Criticité) est une technique d'analyse préventive permettant d'identifier et de traiter les causes potentielles de défauts et de défaillance avant qu'ils ne surviennent.

     

    L’AMDEC s’inscrit dans la logique d’amélioration continue et de prévention des risques, et apparait comme une réponse adaptée à l’exigence de pratiquer l’analyse de risques, contenue dans la norme ISO : 2015.

     

    C’est avant tout une méthode rigoureuse de travail en groupe, très efficace grâce à la mise en commun de l'expérience et des connaissances de chaque participant.

     

    • Les questions à se poser aux différentes étapes de l’AMDEC

     

    Analyse des Modes de Défaillance

     

    Qu’est-ce qui pourrait aller mal / mal se passer ?

    Quelles pourraient être les causes ?

     

    de leurs Effets

     

    Quels pourraient être les effets ?

     

    et de leur Criticité

     

    Quelle est la priorité à donner aux risques identifiés ?

     

    Lire la suite...
     

    Le calendrier NIKO NIKO

    Imprimer

    Ça veut dire quoi ?

    « Niko-Niko » est l’idéophone japonais du sourire Sourire. La traduction anglaise est évocatrice de ce qu’est le Niko Niko quand elle évoque le «smiley calendar ».

     

    Ça sert à quoi ?

    C’est un outil innovant et très intéressant pour évaluer le moral de l'équipe, basé sur le ressenti individuel.

     

    Le calendrier Niko Niko est complémentaire à d’autres outils RH comme les enquêtes « bien-être » collaborateurs, etc.

     

    Ce calendrier est un indicateur de performance qui peut, par exemple, vérifier rapidement la corrélation entre la santé de l’équipe et celui d’un projet.

    En laissant les membres s’exprimer quotidiennement, cela permet au dirigeant ou au manager de déceler rapidement un possible nœud « bloquant », susceptible de contrarier, voire d’empêcher les membres de l’équipe d’avancer sereinement.

    Comment ça marche ?

    Lire la suite...
     

    Optimiser La communication et l’animation d’un Système de management

    Imprimer

    La communication interne autour des systèmes de management incombe surtout au Responsable Qualité (au sens large, intégrant la dimension Environnement et/ou Sécurité) en tant que représentant de la direction, au sens des normes ISO 9001, ISO14001 et autres référentiels.

     

    Les systèmes de management paraissent souvent difficiles à « faire vivre », qu’ils soient en cours de mise en œuvre ou établis depuis des années : et pourtant, les responsables Qualité (RQ) affichent les résultats des indicateurs, diffusent des informations, animent des réunions mensuelles et mènent bien d'autres actions de communication.

     

    Malgré cela, les RQ se heurtent régulièrement à des objections du style :

     

    "On fait déjà de la qualité",

    "On a plein de travail, on n'a pas le temps de formaliser",

    "Nous, c’est pas pareil",

    "Vous êtes RQSE, c’est à vous de résoudre ces problèmes",

    "La qualité, c’est une usine à gaz"...

     

    Lire la suite...
     
    << Début < Précédent 1 2 3 4 5 Suivant > Fin >>

    Page 1 sur 5